vendredi 16 mai 2014

'Haut-Royaume, tome 1 : le Chevalier" de Pierre Pevel

Haut-Royaume, tome 1 : Le chevalier

Auteur : Pierre Pevel


Résumé :

Un homme, un royaume, un destin. Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d'autres qu'il fut celui par qui tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés. 
Le Haut-Royaume connaît sa période la plus sombre. Le roi est affaibli et la rébellion gronde aux frontières du territoire. En dernier recours, le souverain libère Lorn de ses geôles et le nomme Chevalier du Trône d’Onyx, chargé de protéger l’autorité royale. Héros valeureux et juste, Lorn est une figure d’espoir pour le peuple, mais il poursuit également un but secret : retrouver ceux qui l’ont maintenu en captivité, les uns après les autres… et leur faire sentir le goût de la vengeance. 

Le mot de l'éditeur :
Un formidable récit épique mêlant Fantasy et trame historique, entre G.R.R. Martin et Le Comte de Monte-Cristo, par un auteur français de référence traduit dans dix langues.






Mon avis :

L'on fait la connaissance de Lorn Askariàn dès les premières pages de ce volume, au moment où il est ce puissant combattant, aimé et promis à la fille d'un duc et proche du prince. Malheureusement, il est accusé de haute trahison et est envoyé à la prison de Dalroth. Après une ellipse de trois années, Aldéran, prince du Haut-Royaume, vient le sortir de là en l'informant qu'on lui a accordé la grâce royale. Mais c'est un Lorn Askariàn affaibli que l'on retrouve, empoisonné par l'Obscure, une puissance sombre et mystérieuse qui s'insinue dans le corps et l'esprit afin de rendre fou. Toutefois, Lorn semble toujours alerte. Il est conduit devant le Haut-Roi qui le nomme Premier Chevalier, ainsi il devient son représentant direct. Ses actions ou ses paroles auront donc la même force et la même valeur que si cela avait été le Haut-Roi. La mission lui incombant en échange de ce poste étant la restitution de la paix et de la grandeur dans le Royaume, déclinant depuis que la reine Celyane le gouverne.

Alors que certains auraient simplement put accueillir ce retour dans les hautes sphères, ce chevalier de l'Ordre d'Onyx en profitera pour comprendre la raison de sa condamnation et mener à bien sa vengeance.

Lorn est un personnage très intéressant de par sa nature torturée entre héros et anti-héros, de sa loyauté, mise à mal, envers le Royaume et l'appel de l'Obscure. La première partie nous présente Lorn et surtout ses difficultés à surmonter ce qui lui est arrivé, cet enfermement, ces cauchemars… Il doit reprendre pied, même s'il est brisé, il a toujours gardé une certaine force en lui et bien qu'il se prenne quelques raclées et qu'il fasse d'étranges malaises sanglants où l'Obscure le contrôle, il remontera la pente… Il deviendra de plus en plus charismatique.
Dès lors les différentes parties s'enchaînent sans relâche, les pages se tournent à toute vitesse, impossible de lâcher ce roman. En effet, Pierre Pevel, distille au gré des mots, de sublimes aventures dans des paysages fabuleux qu'il combine à des complots politiques, des combats, des batailles épiques…

Mais cette histoire ne s'articule pas uniquement autour de Lorn, puisque nous faisons la connaissance avec les compagnons de route de ce dernier, ceux qui vont composer la garde d'Onyx. Même si nous ne passons pas par leur point de vue, ces rôles secondaires sont néanmoins très captivants et je trouve dommage que l'on ne puisse s'y arrêter plus longuement afin de connaître leurs vécus… Pevel doit les garder en réserve pour nous surprendre dans les prochains tomes. Mais j'ai hâte d'en apprendre davantage sur Dwain, le colosse roux, sur Vahrd, l'ancien forgeron royal, ou bien encore le prince Enzio… Je suis persuadé que chacun de ces "seconds" est plus qu'important…

J'ai aimé ce premier tome, ce personnage qui n'hésite pas à se mettre en danger pour protéger ceux qu'il estime et parfois à sacrifier des vies innocentes pour se sauver et atteindre ses objectifs. Rien n'est aussi simple qu'il n'y paraît de prime abord. J'avoue avoir cru que Pierre Pevel tombait dans la facilité avec cette quête, mais il n'en est rien. Les individus gagnent en nuances au fur à mesure des aventures, ils ne sont pas que des pions, ils viennent ajouter une dimension humaine.

Je regrette que l'histoire de monde du Haut-Royaume soit encore trop trouble à la fin de ce volet. On nous parle de dragons, on en rencontre mais que font-ils ? On sait qu'il y a de la magie dans cet univers, l'Obscure en est la preuve puisqu'elle s'est créée sur les lieux des anciennes batailles, mais on en veut encore…

Voilà, je suis frustré après avoir tourné la dernière page, de ne pas être rassasié en personnages, en informations… bref je veux la suite…

M'sieur Pevel, siouplé, sortez le deuxième volet rapidement, et faites revirer encore plein de fois l'histoire, faites nous tanguer !

Fred

Haut-Royaume tome 1 : Le chevalier
Genre : Fantasy
Dès 15 ans
Editeur : Bragelonne
526 pages
Prix : 22 €
ISBN : 9782352947233

5 commentaires:

  1. Magnifique chronique. Tu ne m'auras pas... J'attendrai la suite !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si laisse toi tenter... Aie confiance, crois-en moi ssssss :p

      Supprimer
  2. Merci Fred pour cette chronique, cette fois ça me tente!!

    RépondreSupprimer
  3. Ah ouf j'avais eu peur de plus savoir donner envie :)
    Merci Elicia

    RépondreSupprimer