mercredi 30 novembre 2016

Les évadés du bocal

Auteur : Bruno Lonchampt


Résumé :

Ils sont trois à s’évader d’un hôpital psychiatrique.
Trois "Pieds-Nickelés" qui s’unissent pour contrer le complot mondial qu’ils sont certains d’avoir découvert.
Évidemment, ils sont quand même bien allumés.
Évidemment, ils sont gavés de médocs depuis des années.
Évidemment, leur cavalcade n’est peut-être qu’une gigantesque farce loufoque.
N’empêche : et s’ils avaient raison ?...


samedi 19 novembre 2016

"L'ombre d'un nuage" de Nicolas Poupon

L'ombre d'un nuage

Auteur : Nicolas Poupon


Résumé :


« Il faisait très, très, très chaud cet été là. Le soleil semblait prêt à tout manger et les nuages avaient disparu. Quand Carlos est arrivé en courant pour nous dire qu'il en avait vu un, on s'est dit que ce serait notre nuage, celui qui nous ferait de l'ombre où on veut, quand on veut. De l'ombre rien que pour nous ! Et on est partis pour le capturer, Carlos, Meredith, Prosper, Pedro, Coin-Coin et moi. Il faisait toujours aussi chaud, mais maintenant, c'était de l'aventure !»





mercredi 16 novembre 2016

"Songe à la douceur" de Clémentine Beauvais

Songe à la douceur

Auteur : Clémentine Beauvais


Résumé :

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.