mardi 6 mai 2014

"Divergente" de Neil Burger


Divergente 
Réalisateurs : Neil Burger 


Résumé :  

"Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes." 





Depuis le phénomène Twilight,  On a vu débarquer bien des copies comme "Sublimes Créatures" ou "Mortal Instrument" adaptés d'autres livres à succès. 

Le seul film à tirer son épingle du jeu jusqu'à présent est Hunger Games, Histoire Post-apocalyptique, ambiance glauque, mais pas trop, jeune fille courageuse et rebelle, poids énorme sur les épaules etc... ajoutés à cela une réalisation de qualité et vous obtenez un long-métrage qui plaira à tous.  

Ici même base, la jeune fille est rebelle et courageuse, le monde est détruit mais en reconstruction… Cependant, le scénario est différent. Ici, pas de Battle Royale, la société fonctionne, chacun est l'égal de l'autre, quelle que soit la faction. Hormis quelques tensions entre clans, tout va bien.

Ce qui est mieux que Twilight, c'est  que le scénario est d'envergure plus grande, que hommes et femmes sont égaux et que l'histoire d'amour passe au second plan... Il y a certes des couples qui se forment, mais cela a un intérêt scénaristique. Pas de mièvrerie, pas d'amour impossible. 

Neil Burger, le réalisateur (à qui l'on doit l'excellent Limitless, et le discuté Time Out) est connu pour faire dans le bien, mais pas top. Il a toujours des sujets très attractifs.  Il prend les bases du cinéma hollywoodien à gros budgets, malheureusement parfois il se loupe sur un détail et ça dénigre son travail. Je n'ai pas grand-chose à reprocher à Divergente. Hormis quelques erreurs de scripts, une bande son un peu trop "Elli goulding" et quelques clichés mal placés (on ne dit pas à un mec qu'on veut y aller doucement JUSTE après le premier baiser).               
         
Pour ce qui est du livre (et donc le scénario), c'est la même chose. C'est bien pensé, c'est écrit de façon très simple. On enlèverait les quelques moments trop glamours et rose bonbon et on tiendrait quelque chose de très bien.  

Divergente est là pour initier les plus jeunes aux rudiments de films comme "Bienvenue à Gattaca", "l'armée des 12 singes", "Equilibrium" ou "Matrix". L'anticipation et la science-fiction sont deux styles très compliqués à aborder sans passer pour un Geek ou un acharné. Divergente c'est un peu comme faire manger les brocolis avec du gruyère ou d'apprendre les maths avec Oui-Oui : Il manque les détails, mais c'est un bon début 


David
FILM : à partir de 11 ans
DISTRIBUTEUR : SND
DATE DE SORTIE : 9 avril 2014
DUREE : 2h19 min

  

2 commentaires:

  1. Bienvenue dans l'équipe David.
    Très bonne chronique, bravo à toi.
    Personnellement je ne suis pas fan ni du film, ni du roman. L'écriture est pauvre, il y a de l'idée, mais pas assez développée.

    Time Out, par contre était un bon film, je l'ai trouvé au-dessus de Divergente

    RépondreSupprimer
  2. J'ai également préféré Time Out. Il n'y avait les limites du roman post-adolescent. Limitless reste son meilleur film pour le moment !

    RépondreSupprimer