lundi 2 mars 2015

"La rage de vivre" de Emmanuel Lauzon

LA RAGE DE VIVRE

Auteur : Emmanuel Lauzon


Résumé :

À l’âge de huit ans, on m’a diagnostiqué un Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ; TDAH, pour les intimes. Qu’est-ce que ça fait dans la vie, un « déficitaire de l’attention » ? Eh bien, ça conteste l’autorité, c’est irritable, ça s’impatiente rapidement, ça parle tout le temps, ça coupe la parole, ça argumente, c’est incapable de tenir en place plus de cinq minutes, ça dérange les professeurs et les autres élèves en classe, ça se fait du souci pour n’importe quoi et ça échoue souvent à l’école. Bref, ça fait chier tout le monde.
J’ai donc grandi avec une perception négative de moi-même. Pendant une bonne partie de ma vie, j’ai eu l’impression que tout ce que j’étais capable de faire, c’était me planter et déranger les gens autour de moi. J’en voulais à mes professeurs, à mes parents et à mes intervenants de n’avoir su me faire que des reproches, de m’avoir fait sentir coupable pour des comportements que je ne contrôlais pas. En vieillissant, un sentiment qui m’a toujours habité a commencé à prendre de l’ampleur. Ce sentiment, c’est la rage.
La rage de vivre.

L’histoire de Vincent est celle de milliers d’adolescents souffrant de TDAH. Souvent incompris et considérés comme turbulents, ces jeunes ont besoin d’un soutien adéquat pour bien saisir et maîtriser leur condition. Avec les outils appropriés, ils ont toutes les chances d’accéder au succès et de réussir leur vie.



Avis :

Vincent Lacombe déteste le secondaire ! C’est un enfant Ritalin (médicament), suivi par une éducatrice et un psychiatre.
À la suite d’une blague téléphonique, il est mis à la porte du collège de sa ville et se retrouve en établissement privé à 30 minutes de bus.
Fini les bêtises et les copains, tout est à reconstruire !
Malheureusement quand on est diagnostiqué avec un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, pas évident d’être accepté.

Arrivera-t-il à s’intégrer ? Quel est son trouble et quelles en sont les conséquences ? Comment se contrôle-t-il ? Comment ses parents l’endurent-ils ?

Vincent a une forte personnalité, il lui est quasi impossible de se maîtriser. La moindre contradiction vécue entraîne systématiquement son impulsivité car un sentiment d'humiliation l'envahit. La pression l’oppresse et déchaîne sa colère, d’où sa qualification de « jeune énervé ». Il ne parvient pas à rester maître de lui-même, il n'a pas cette distance entre pensées et actions, et inévitablement les soucis débarquent.

Pourtant, il aimerait bien faire. Enfin, comme son père lui suggère, il souhaiterait être sur le même modèle que tous les autres, ceux qu’on lui désigne tout le temps en exemple, ceux qui sont parfaits, ceux qui sont aimés !
Ses trois stimulants miracles sont la musique, le sport et les filles. Mais seront-ils suffisants pour braver cette existence ?

Par l’utilisation du « je », nous sommes dans la peau de Vincent, dans sa tête embrouillée qui tente de se dépêtrer et comprendre ce monde qui ne semble pas adapté à notre pathologie.
Des potes et surtout une jolie fille viendront bouleverser notre vie, déjà bien mouvementée, par le shit qui remplacera ces fichus psychostimulants, l’alcool, l’école buissonnière… tout ce qu’il faut pour avoir l’air cool et se fondre dans la masse, du moins essayer.
Heureusement, la maison de Jonathan, programme de prévention du décrochage scolaire, nous montrera de nouveaux horizons, objectifs. Seulement, sommes-nous prêts pour les voir ?

Emmanuel Lauzon a su nous dévoiler l’univers complet de ce qu’est le TDAH, le fonctionnement du cerveau par ce malade, l’importance du regard d'autrui pour avancer ou régresser, ce qu’on est apte à affronter par amour, les règles de bandes, la violence, les dérives de la consommation de drogue… parce que diagnostiqué ou pas, un adolescent est en constante rébellion, avec les mêmes espoirs et les mêmes envies propres à son âge !
Nous avons apprécié les nombreux flashbacks qui nous permettent de mieux connaître ce Vincent et cette immense sensibilité qui le gouverne, car derrière ce masque de dur à cuire se cache un cœur énorme qui a soif de reconnaissance.

Vincent nous amène à réfléchir; même en étant "différent" il y a toujours une rage, celle de vivre son histoire !

Cette fois-ci, ce fut une agréable surprise qu'à la fin de ce roman apparaissent quelques associations québécoises puis françaises pour se renseigner sur ce trouble, trouver des organisations de centres scolaires, lutter contre l’alcool, la drogue, l’isolement.

Comme nous aimons cette collection Tabou qui propose des livres forts, puissants, préventifs et actuels destinés à la Jeunesse (nous le rappelons pour les retardataires), nous vous disons peut-être à un prochain titre à un ou deux chroniqueurs, affaire à suivre !

Ce qui est génial dans les ouvrages de cet éditeur, ce sont les expressions de l'Acadie qui donnent un petit côté exotique, ce qui n'est pas pour nous déplaire, bien au contraire.

Pour continuer sur le sujet, concernant les personnes atteintes de TDAH, nous vous renvoyons vers le film de Xavier Dolan, "Mommy", dont David nous avait parlé et qui sortira sur support le 19 mars 2015.

 Satrape & Fred


Roman : Jeunesse
Editions : de Mortagne
Collection : Tabou
Dès 13 ans
Date de parution : 25/02/2015
Pages : 300
Prix : 12 €
EAN : 9782896623457

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire