lundi 4 août 2014

The Raid 2 de Gareth Evans


The Raid 2

Réalisateur:

Résumé:

Après un combat sans merci pour s’extirper d’un immeuble rempli de criminels et de fous furieux, Rama, pensait retrouver une vie normale, avec sa femme et son tout jeune fils…. Mais il se trompait. On lui impose une nouvelle mission : Il devra infiltrer le syndicat du crime, où coexistent dans une sorte de statu quo mafia indonésienne et yakuzas. Sous l’identité de « Yuda », il se laisse jeter en prison afin d’y gagner la confiance d'Uco, le fils d'un magnat du crime indonésien. Sur fond de guerre des gangs, il risquera sa vie dans un dangereux jeu de rôle destiné à porter un coup fatal à l’empire du crime.  



Lors de la sortie de The Raid 1, beaucoup de réfractaires au genre du film de combat se sont étonnés d'avoir passé un bon moment, pire d'avoir aimé.

Les raisons sont simples: 

Tout d'abord, l'Indonésie et une partie des pays d'Asie du Sud sont connus pour avoir des cascadeurs qui n'ont peur de rien. Le réalisme est donc à son paroxysme, la violence aussi par la même occasion. 

Ensuite les chorégraphies et les acteurs sont au top. Vitesse, technique, brutalité. Tout est mis en place encore une fois pour que cela paraisse le plus réel possible. 

Pour finir, Gareth Evans ne se contente pas de filmer les combats. Il maitrise sa caméra, sa lumière et sa colorimétrie. Il embellit l'action pour que tout cela donne lieu à un ballet, une dance en duo où la tension va être à un niveau mettant les sens du spectateur à rude épreuve. 

Le seul reproche fait au réalisateur à l'époque fut le scénario, jugé beaucoup trop faible.

Erreur réparée dans ce deuxième opus. La recette est la même avec un goût en plus : une histoire intéressante. Sur fond de Mafia, on retrouve Rama (héros du premier) qui se est embarqué dans des histoires de corruption au milieu d'une violence dans les rues les sombres d'Indonésie. 

En plus, la musique est un régal pour les oreilles autant que l'image l'est pour les yeux.
Le spectacle est complet, beau, envoûtant, stressant. Il y a tout ce que l'on attend d'un bon film d'action dans The Raid 2. Alors oubliez les "expendables" et autre Statam-like. L'avenir du film de combat est The Raid 2. 

David

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire