jeudi 28 août 2014

Des lendemains qui chantent de Nicolas Castro



Des lendemains qui chantent


Réalisateur : Nicolas Castro
Acteurs : , ,




Résumé 

Olivier et Léon, deux frères qui sont montés à Paris et que la vie a éloigné... Si le premier se voit comme un journaliste sans concessions, le second est un communicant ambitieux et opportuniste. Noémie, une charmante conseillère présidentielle, n’arrive pas, au fil des ans, à choisir entre eux. Sous le regard amusé de Sylvain, leur ami d’enfance, qui a fait fortune dans le minitel rose, leurs destins se croisent sur 20 ans, s’entremêlent, au cours d’une épopée drôle, tendre et nostalgique, dans les années 80/90. 

Avis

Lorsque l'on ressort de "Des lendemains qui chantent" on a plein de choses en tête. Beaucoup de bonnes choses.

Le film français me fait peur. Tombant généralement dans les méandres des ossements de la nouvelle vague, l'Art et Essai se veut fainéant, souvent inintéressant, maîtrisant une histoire poignante, mais banale, insérant un travail de lumière et de caméra déjà vu. 

Et il y a les petites perles, ces films qui nous montrent que la nouvelle génération est en marche et sont acteurs, réalisateurs, producteurs ou scénariste. 

Des films, comme "les gazelles" ou les œuvres de Klapisch (toujours en avance sur son temps) sont des exemples types de ce que je tente de démontrer. On y découvre des personnages modernes, proches de nous, dans un univers compliqué, mais pas forcément absents de petits bonheurs de la vie. Tous ces longs-métrages mériteraient des pages, mais nous ne sommes pas là pour cela. 

Il est marrant de constater que le film moderne dont je vais vous parler nous raconte finalement le passé. Étalé sur 20 ans, on suit l'histoire de plusieurs personnes. Liés par le sang ou le destin, ils se croisent, évoluent, vivent les instants d'un pays qui changent à vue d'œil.

La première sensation est celle de liberté, ces années 80 donnent ce côté rétro nostalgique qui nous fait dire que "c'était mieux avant". Mais là n'est pas le point principal de cette production. Bien que tout ceci baigne dans la politique de ces deux dernières décennies, ce qui nous intéresse est la vie que mène chaque protagoniste, son adaptation aux changements obligatoires, la façon qu'ont les convictions de tenir le coup, ou non, face à la pression de la vie quotidienne.

Et le point fort du film est là ! Tous ces personnages traversent la même chose et pourtant sont tous différents. Faut-il renier tout ce à quoi l'on croit pour "s'adapter", faut-il s'accrocher à nos certitudes au détriment "d'une belle vie" ? Se dire "qu'on aura eu de bons moments" ? La recherche du bien-être se fait-elle dans notre quotidien ou dans une quête d'aboutissement au bonheur ? 


"Des lendemains qui chantent" est un film empli de promesses, de déception, d'amour, de croyances, d'envies. Il est garni de belles choses, passées, présentes et futures. Mais il est surtout à visionner car on ne peut se faire une idée de tout cela qu'en vivant ces belles années, où les gens pensaient que leur vie serait pleine de lendemains qui chantent.


David

FILM À PARTIR DE : 15 ANS
DISTRIBUTEUR : UGC DISTRIBUTION
DATE DE SORTIE : 20 AOÛT 2014
DURÉE : 1H35

 

1 commentaire:

  1. David, sache que je te déteste de me donner de telles envies ! Chouchou, tu es obligé de venir me chercher :p

    RépondreSupprimer