mercredi 7 octobre 2015

"Le journal de Gurty" de Bertrand Santini

Le journal de Gurty

Auteur : Bertrand Santini


Résumé :

« Moi, c’est Gurty (quand j’étais petite, je croyais que je m’appelais ”Arrête”, mais en fait non).
Aujourd’hui, c’était le premier jour des vacances. Gaspard et moi, on a pris le train pour la Provence. Gaspard, c’est mon humain. Il est gentil, joueur, fidèle… et quelle propreté !
En arrivant dans notre cabanon provençal, j’étais si excitée que je faisais des petits bonds, comme quand j’ai des vers. Le vestibule sentait toujours le fenouil, le salon toujours le thym, la cuisine toujours l’andouille et mon panier toujours le chien.
Voilà ! Nous étions en vacances. L’aventure et la rigolade allaient pouvoir commencer. »


  
Avis :

1er juillet, Gurty et Gaspard arrivent à la gare d’Aix-en-Provence où ils vont passer leurs vacances dans leur maisonnette parfumée d'odeurs familières comme chaque année.

Comment se dérouleront celles-ci ? Y retrouveront-ils leurs habitudes ? Feront-ils de belles rencontres ? Gaspard la grondera-t-il ?

Nous rentrons dans l’intimité de ce duo grâce à cette petite chienne, gourmande, espiègle et complètement farfelue, qui nous présente au fil des jours son humain pas très coopératif, son amie "dont il ne faut pas se moquer", toujours à portée de crocs de ses ennemis, son environnement verdoyant, ses occupations qui virent souvent à la catastrophe pour notre plus grande joie !
Sous cette jolie frimousse se cache une bête sauvage qui a soif d’aventures, c’est une guerrière, au détriment de sa partenaire Fleur qui subit ses batailles !
Bien que ses remarques se retournent parfois contre elle par le biais du vicieux Tête de Fesses (nouveau surnom d’un des chats de Satrape par ses rejetons, pas merci Gurty (Fred au contraire la remercie)), dans de courts instants de lucidité elle nous fait prendre conscience des conditions animales, pas constamment à la hauteur d’êtres civilisés.

Bertrand Santini, tout d’abord un gigantesque merci, quel bonheur d’entendre les enfants rirent aux éclats !
Un peu plus difficile pour le plus jeune de chez Satrape pour lui expliquer les traditions de certains villages chinois ou encore les animaleries, mais justement votre livre était la parfaite occasion en fin de compte.
Une question qui lui tient à cœur : « est-ce que Gurty a vraiment fait toutes ses bêtises ? »

Bon, Satrape s’éparpille un peu comme cette boule de poils, heureusement que Fred est là pour relever le niveau, revenons-en d’ailleurs à sa patte. Une maîtrise exceptionnelle des sentiments, du comportement, de la manipulation de la folie… des mœurs et des coutumes du monde canin, une vision de l’humain hilarante, des loisirs distrayants, des répliques qui deviennent cultes !

Par le biais de cet univers de poilus irrésistibles, Bertrand Santini aborde les thèmes du racisme (dans une scène d’anthologie) ou encore de la fugue de manière simple.

De jolies illustrations dont certaines vraiment amusantes permettent aux enfants de mieux visualiser et d’instaurer une petite pause dans la lecture. Il est bon de préciser que c’est Gurty, elle-même, qui les a réalisées (nous n’inventons rien, c’est écrit dans son journal).
Elle nous offre même ses carnets d’une dizaine de pages composés de jeux (deux gnomes ont voulu regarder les réponses, sans se fatiguer à chercher, leurs yeux en sont tombés !), de recettes étonnantes et très rapides, d’un test psychologique fiable et comment accueillir convenablement votre chien.
Nous vous garantissons que vous aurez le sourire aux lèvres ! Vous aurez compris que cette pépite est un énorme coup de cœur !

Pour Satrape, c’était magique de lire chaque midi de la semaine avec le benjamin, un partage inoubliable (que nous avons décidé d’installer suite à cette belle découverte), qui n’arrêtait pas de rigoler en disant « mais qu’elle est bête ! » Nous attendons impatiemment une suite !

À lire absolument avant de s’engager à adopter un compagnon, pour ceux qui en ont un, vous risquez fortement de le voir d’un autre œil… Suite à ce roman, nous observons et décortiquons toutes les pensées de nos quadrupèdes avec beaucoup d’humour.

Satrape remercie vivement les éditions Sarbacane. Et cette collection Pépix, toute nouvelle pour elle, et déjà connue par Fred, se rajoute à l’édifice du « Tibo, nous te haïssons ! » ("Tu ne vas pas nous taper ?!"), sache-le. (C’est notre mantra tous les jours en regardant nos bibliothèques qui se remplissent de X’ et de Pépix. De plus, les gnomes de Satrape se sont chamaillés pour savoir lequel gardera Gurty, c’est inadmissible !)

"Quand on aime, on partage", au départ, ça devait être une chronique à deux, puis à trois avec Fred, mais deux autres gnomes se sont précipités dessus, voici leur court avis :

Branwen (8 ans) : Ce livre est excellent ! Surtout la partie de la barbe à papa, miam miam, beurk ! Tête de Fesses est très marrant, et il y ressemble vraiment, mais Gurty n’est pas très gentille de se moquer de lui. Gurty fait trop de bêtises qui m’ont fait rigoler, elle est bizarre avec les cadeaux qu’elle offre. S’il y a un deuxième, arrivera-t-elle à attraper l’écureuil Hi hi ?

Dynan (13 ans) : J’ai trouvé des moments marrants, comme la façon dont elle traite son maître, mais je n’ai pas accroché à son univers.

Maëlle (15 ans) : J’ai adoré Gurty, surtout quand elle embête Tête de Fesses. J’ai craqué sur tous les petits surnoms que Gaspard a attribué à Gurty sans qu’elle ne comprenne pourquoi, et quand il se fâche après elle parce qu’elle fait plein de bêtises, alors que pour elle y a pas plus sage. Dans ce bouquin, j’ai beaucoup éclaté de rire et je n’ai pas pu le lâcher. Je le recommande à toutes personnes !


Satrape, Fred et les gnomes


Roman : dès 7-8 ans
Editions : Sarbacane
Collection : Pépix
Date de parution : 06/05//2015
Pages : 144
Prix : 9,90 euros
ISBN : 978-2848657899


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire