vendredi 30 janvier 2015

"Highline" de Charlotte Erlih

Highline

Auteur : Charlotte Erlich


Résumé :

Ils ont tiré à pile ou face : ce sera lui. Une sangle tendue entre deux tours, au-dessus du vide, et l’horizon qui s’étend sous ses yeux au petit jour, infini, magnifique. À cette hauteur, la vie est étourdissante.
Flirter avec le danger, maîtriser la peur de la chute, c’est le défi qu’il s’est lancé. La traversée s’engage, les cinq minutes les plus longues et les plus denses de sa vie.





Avis

La pièce virevolte dans les airs, cinquante centimes qui vont décider de leur sort, lequel des deux devra effectuer la traversée ? Le bout de métal, après ses moult révolutions aériennes, est plaqué contre la peau de Mouss, le destin est scellé. Ce sera donc lui, ce narrateur anonyme qui marchera sur la ligne reliant l'appartement de Mouss à l'immeuble d'en face, La Flèche à cent mètres de hauteur. C'est illégal, c'est dangereux, mais il ne reculera pas. Il va poser un pied devant l'autre sur cette sangle d'à peine deux centimètres et demi de large sur les cinquante mètres qui le séparent de sa destination.

Il se concentre avant d'entrer en scène, chaque action est répétée deux fois comme un rituel. Lorsqu'il monte sur la "corde", plus rien n'existe, ni avant ni après, oublier les pas précédents et ceux à venir, enfin en théorie. Car quand il est suspendu au-dessus du vide, son esprit vagabonde, l'heure pour nous de deviner ses doutes, ses certitudes et ses motivations. Oui, avancer, l'arrivée en ligne de mire et il se sent libre sans filet de protection, sans Leach qui le retient, ses sensations sont décuplées dans une extrême intensité.
Au travers de ses pensées, on le découvre, lui mais pas seulement, c'est toute l'envie d'une génération, un souhait de "célébrité", de marquer les consciences.

Quand l'équilibriste passe la jonction entre les deux slacklines, on a dépassé la moitié du roman, on se dit presque que c'est gagné, mais ce serait nous tromper. Les vingt-cinq derniers mètres sont pleins de surprises et de craintes. La peur a fait battre mon cœur plus vite, au même rythme que l'adolescent sur le fil de son introspection. Impossible de lâcher ce livre, comme si le lecteur était le seul capable d'apporter de l'aide à ce funambule en terminant le récit de son histoire.

Charlotte Erlih nous propose un titre aux phrases courtes qui donnent le vertige mais nous imposent d'aller de l'avant, à ne pas succomber à l'appel du vide. Les mots choisis nous permettent de garder un certain équilibre. Oui, ce roman nous cause de belles frayeurs, toutefois, elles sont grisantes. En ressortant de cet ouvrage, une seule envie nous submerge, vivre.

Fred

Extrait :

“Ici, dans les airs, à cent mètres au-dessus du sol, loin de la foule et de tout être humain, c’est le seul endroit où je ne me sens pas seul. Le seul endroit où je ne crains plus rien. Je suis si bien que je voudrais que tout s’arrête, que le temps n’avance plus, que le soleil suspende sa course, ou bien explose en nous engloutissant tous d’un coup. Brutalement. Dans un gigantesque éblouissement final.”

Titre : Highline
Auteur : Charlotte Erlih
Editions / Collection : Acte Sud Junior / D'une seule voix
Pages : 96
Date de sortie : janvier 2015
Prix : 9 €
EAN : 9782330038977
Dès 15 ans


1 commentaire: