mardi 20 janvier 2015

"Territoires" d’Olivier Norek

TERRITOIRES

Auteur : Olivier Norek


Résumé :

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L'exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables.
Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d'à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé... et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution.
Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?

Avec ce polar admirablement maîtrisé, Olivier Norek nous plonge dans une série de drames terriblement humains et de stratégies criminelles ? 
 loin d'être aussi fictives qu'on pourrait le croire ?  où les assassins eux-mêmes sont manipulés.



Avis :

En quatre jours à Malceny en Seine-Saint-Denis, une fusillade sous un porche, l’exécution d’un père de famille dans un parking, un corps attaché à une chaise dans un box ! Les caïds de la cité s’écroulent les uns après les autres ! Le capitaine Victor Coste est saisi de cette affaire.

Serait-ce la vengeance d’un client, un parent de toxico, un locataire excédé, une guerre de territoires ? Et si les enjeux n’étaient pas seulement la drogue ? Qui manipule qui ? Qui détient réellement les ficelles ?

Plongée directement dans les tours du 93, au côté de l’équipe de Coste, groupe crime de la Police Judiciaire, j’ai vécu, ressenti et partagé le stress, la passion de ces hommes pour leur métier, malgré les bâtons dans les roues d’autres services, de leur difficulté à instaurer un dialogue devant les portes closes des habitants méfiants… une brigade de choc pleine de cœur qui ne manque pas d’humour, bien que les cadavres continuent de s'entasser !

J’ai été embarquée jusquà en suffoquer dans la noirceur derrière ces murs de béton où la population cherche de l’oxygène, la salle d’autopsie, la solitude et la déchéance de certains protagonistes, la folie pour d’autres, les émeutes, les complots...

Des chapitres courts et enivrants donnent un rythme endiablé. Olivier Norek est un excellent marionnettiste chaque personnage et action sont parfaitement à leur place. C’est aussi un formidable manipulateur, jai été totalement bluffée et charmée par cette intrigue. Par une écriture sans langue de bois, sa plume montre une profonde humanité.
Comme ce polar m’avait fait de l’œil, j’étais un peu pressée de le démarrer, ce n’est qu’au milieu de ma lecture que j’ai pensé lire la quatrième de couverture et là j’apprends que l’écrivain est lieutenant de police à la Section enquêtes et recherches du SDPJ 93 depuis quinze ans, ça m’éclaire sur ses connaissances aussi pointilleuses.

Impossible et impensable de lâcher ce livre jusqu’à sa fin grandiose ! Même en refermant la dernière page, la réflexion continue inlassablement.

Un immense coup de cœur, un pur moment de plaisir, une tuerie, j’en veux plein d’autres de cet auteur !

Je remercie les éditions Michel Lafon avec qui nous sommes désormais en partenariat grâce à une amie (que je remercie également d’avoir soumis ma candidature, car je n’aurais jamais osé faire la demande et j’aurais certainement loupé un magnifique thriller).
Un partenariat fonctionne comme un SP (Service de Presse). L’avantage avec Michel Lafon (je ne saurais dire s’il en est de même partout), je choisis un roman qui me correspond ou m’intrigue d’après des couvertures et synopsis proposés au fur et à mesure (selon un certain nombre), après sa réception j’ai un mois pour donner mon ressenti (un avis objectif et pas de complaisance), une fois mis en ligne je peux m’inscrire pour un nouveau titre s’il m’attire, et ainsi de suite.

Mais revenons à notre sucrerie ! (ça se déguste comme un bonbon)
Après avoir terminé ce véritable bijou, une étincelle dans une poudrière, une sublime bombe dont je ne vendrai pas la mèche, je n’ai pas pu m’empêcher de me précipiter sur son premier "Code 93" que j’ai dévoré, maintenant je suis obligée d’attendre avec grande impatience son troisième pas encore écrit ! (Pourquoi tant de haine ?!)

NB : Olivier Norek sera en dédicace le samedi 24 janvier 2015 à la Fnac de Rosny-sous-Bois (département 93) à partir de 15 heures.

Satrape


Roman : Thrillers/Polars
Editions : Michel Lafon
Date de parution : 09/10/2014
Pages : 400
Prix : 18,95 euros
ISBN : 978-2749922126

7 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci Mélissa <3 J'ai enfin pu lire ton ressenti, je ne voulais pas être influencée. Je constate que nous avons craqué toutes les deux sur ce livre terrible ! =D

      Supprimer
  2. Il me semble que ce roman fait l'unanimité. Il le vaut bien, franchement !
    Belle chronique Satrape.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Argali <3 Ce livre est tout simplement terrible, va me falloir du temps pour m'en remettre !

      Supprimer
  3. Un énorme coup de coeur pour moi également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh pardon, Angeselphie, je n'avais pas vu, merci pour ton message <3 J'en ai profité pour aller lire ta superbe chronique !

      Supprimer