mardi 12 janvier 2016

"Comment c'est loin" de Orelsan et Christophe Offenstein

Comment c'est loin 

Réalisé par : ,


 Résumé
Après une dizaine d’années de non-productivité, Orel et Gringe, la trentaine, galèrent à écrire leur premier album de rap. Leurs textes, truffés de blagues de mauvais goût et de références alambiquées, évoquent leur quotidien dans une ville moyenne de province. Le problème : impossible de terminer une chanson. À l’issue d’une séance houleuse avec leurs producteurs, ils sont au pied du mur : ils ont 24h pour sortir une chanson digne de ce nom. Leurs vieux démons, la peur de l’échec, la procrastination, les potes envahissants, les problèmes de couple, etc. viendront se mettre en travers de leur chemin. 




Avis :

Je suppose que pas mal d'entre vous se sont demandé pourquoi "Comment c'est loin" s'est retrouvé dans le top 10 de mes films de 2015 ( Par ICI si vous ne l'avez pas encore consulté).  Je vais donc essayer de vous transmettre mon enthousiasme.

Pour ceux qui connaissent la musique d'Orelsan, vous savez que ça ne se résume pas à de simples insultes aux femmes et à se plaindre de fainéantise. Pour pour les autres, testez au moins l'album "le chant des sirènes". 

Depuis un an ou deux, Orelsan a rejoint son pote Gringe pour former les Casseurs Flowteurs, particulièrement moins engagé mais bien plus drôle et typé Rap des 90's. Le duo s'est donc lancé dans le projet fou de créer un Cross-média film/Album, se complétant ensemble. Attention par contre, écoutez-le en sortant de la séance, sinon c'est le spoil garanti !

Le long métrage débute avec Orel et Guillaume (Gringe) qui tente de tourner un vieux clip immonde à l'aide d'une caméra de sécurité de l'hôtel où bosse le premier et où l'autre amène ses plans cul. Aurélien a de l'ambition mais aucune motivation, pendant que son pote est persuadé qu'il n'est pas fait pour travailler. 

D'emblée on comprend que le film ressemblera à leur musique. Les personnages sont des loosers qui pensent que l'univers ne les aide pas à avancer. On voit cette terrible ville de Caen dont il parle tant, où l'ennui est l'occupation principale et le chômage le loisir le plus pratiqué. On a de la peine pour ces amis qui ne parviennent pas à percer dans la seule branche qui les enthousiasme un minimum. On assiste finalement à un Road Movie / Comédie Musicale sur 24 h où le but est d'obtenir l'inspiration pour commencer à vivre d'une passion. Procrastination, remise en question, abandon, seconde chance, adultère, amitié perdue sont autant de sujets abordés.

Bizarrement on se reconnaît  dans la plupart des chansons d'Orelsan. Ce mec qui ne trouve pas sa place dans une société qui évolue trop vite, qui demande plus qu'on ne veut offrir. Envie de crier sur les toits qu'on refuse de suivre  le mouvement. Et la trame, au rythme des Flow d'un Rap des 90's, nous raconte une histoire très ancrée socialement avec beaucoup d'humour, un excellent jeu d'acteurs, et des punchlines (répliques qui claquent) du style : "Les noirs avec des chaînes, ils aiment pas qu'on les mènent en bateau".

Ce petit délire de potes se tranforme alors une empreinte contemporaine de ce que vit une partie de la jeunesse française. On ne sait jamais si on est en train de rire, de réaliser, ou d'être touché par les thèmes de l’œuvre traités avec sérieux mais légèreté.  

Le film ne plaira pas à tout le monde, Orelsan et Gringe risque de devenir des personnages exécrables aux yeux de certains, car ils sont exactement ce que déteste nos parents. Les propos ne sont pas universels, il sera facile de ne pas se sentir concerné. Mais on ne peut pas nier que l'intrigue est bien construite, que le fond est abordé avec brio et que TOUTES les chansons sont extrêmement bien écrites. 


Pour résumer, c'est une perle du cinéma francophone comme on en visionne peu. Je vous en prie, pour une fois qu'un film français est bon, Allez-y ! :) 

David

Bande annonce:


Inachevés : Une des plus belles chansons des casseurs :

DURÉE : 1H30

À PARTIR DE : 15ANS

DISTRIBUTEUR: La belle Company

DATE DE SORTIE : 9 DÉCEMBRE 2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire