mardi 17 juin 2014

"La rédemption de Tessa" de Sylvain Desvaux

LA RÉDEMPTION DE TESSA

auteur : Sylvain Desvaux

 
 
Résumé :
 
Oubliez les vampires romantiques, invincibles et végétariens, propriétaires de somptueuses maisons victoriennes !
Oubliez le dandy de la nuit aux canines pointues, à la cape de velours et à l’âme tourmentée !
Découvrez maintenant les soiffards qui s’assument en tant que monstres, hantent les caves des HLM, ne respectent aucun code moral, et font de la mort un jeu. Leurs rêves les hantent à tout jamais. Ils ont bradé leur âme contre la vie éternelle et l’horreur du quotidien.
Découvrez Tessa, une fille de la nuit, qui hésite encore à jeter son humanité aux orties.
Mais, à la fin de l’histoire, posez-vous une question : le monstre est-il bien celui qui le paraît ?
 
 


 
Avis :
 
Tessa, baby-sitter vivement recommandée à madame Dutilleul par son amie, débarque dans l’appartement luxueux du 16ème arrondissement de Paris pour garder Vincent et Sandra, 6 et 9 ans, pendant que leur maman rejoindra son époux à l’un de ses dîners d’affaires à la Tour d’Argent. Hélène part avec une certaine appréhension, jamais évident de confier ses chères têtes blondes entre les mains d’une nouvelle nourrice.
 
Doit-on faire confiance à son instinct de mère ? Les mondanités sont-elles plus importantes que sa famille ? Mais que cache cette mystérieuse jeune fille, parfaite au premier coup d’œil ? Quelles seront ses réactions face aux petites disputes de ces enfants ? Comment va-t-elle les occuper et/ou s’en occuper ?
Connaissez-vous le collecteur, le « PSP »…
 
J’ai plongé dans l’univers des vampires sous un regard neuf ainsi que notre société actuelle, la reconversion de Tessa d’humaine en non-vivante, son monde de lumière devenu ténèbres dans les années 40, suite à sa rencontre avec le magnifique Sven. Cette femme intelligente et douée va révolutionner la vie de son clan par une invention novatrice.
 
Tessa m’a fait ressentir des tas d’émotions, aussi bien du dégoût que de la tristesse, elle a réussi à ce que j’ai de l’empathie à son encontre. Malgré la violence et la cruauté qui l’habitent, quand sa sauvagerie prend le dessus, cette ancienne humaine se retrouve tourmentée par des brides de son passé et bien plus.
 
Une écriture fluide rythme cette novella, pas le temps de souffler, un vocabulaire élaboré et soigneusement choisi, de l’horreur subtilement mélangée avec de l’humour.
Un jeune auteur à découvrir pour ceux qui ne le connaissent pas et à suivre de très près pour les autres (http://shangrymania.blogspot.fr/).
Sylvain Desvaux commence très fort avec ce premier livre en maison d’édition ! Toutefois, des nouvelles existent en auto-édition, comme je suis tombée sous le charme de cette plume, je vais m’empresser de finir ses lectures pour vous, par conséquent, une nouvelle chronique arrivera prochainement.
 
J’ai adoré et dévoré (au sens figuré, pour le propre je le laisse à Tessa) cette histoire, pourvu que d’autres aventures voient le jour.
Heureusement qu’il n’y avait pas de miroir ou quelqu’un en train de me filmer, je n’ai jamais fait autant de grimaces !
 
Pour public averti, âmes sensibles et amis des animaux (dont je fais partie), vous allez morfler si vous décidez de vous plonger dans cet abîme, mais il serait vraiment très dommage de passer à côté d'un tel style.
Si j’avais eu un cœur, je l’aurais perdu dans certaines scènes tellement « vivantes » que je les voyais ! Grand merci à monsieur Tom et Tifou pour ces visions.
 
Une histoire à vous glacer le sang, à vous retourner l’estomac, à vous arracher une larme, mais impossible de rester de marbre… à part Tessa dont l’humanité se voile !
 
Satrape
 
 
Novella : Fantastique
Éditions : L’ivre-Book
Collection : Imaginarium
Date de parution : 17/06/2014
Page : 52
Prix : 2,99 euros
ISBN  : 978-2368920763

19 commentaires:

  1. Oh il me tente beaucoup ce livre, mais j'ai peur de faire des bonds en le lisant lol
    En tout cas jolie chronique ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mélissa <3 Suis persuadée qu'elle te plairait, donc lance-toi, mais prévois juste une pile électrique si tu lis la nuit ! 3:) mdr

      Supprimer
    2. Je pense que je le lirais plutôt en journée je ne sais pas pourquoi XD

      Supprimer
    3. Ne mange rien et ne bois rien ! Première fois que je ne grignote pas en même temps qu'une lecture !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Mais non, tu m'aimes, tu ne sais pas interpréter tes sentiments, mais lis Tessa qui te les remettra en place !

      Supprimer
  3. Bon je vous le laisse...moi il ne me branche pas trop!!! LoL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathalie <3 Quel dommage ! Je ne peux pas dévoiler, cependant celui-ci n'a pas de violence gratuite, tout est justifié, et surtout il a une très bonne réflexion après l'avoir refermé.

      Supprimer
    2. Mes autres nouvelles sont moins "traumatisantes", Nathalie, donc si jamais tu souhaites les chroniquer, n'hésite pas à me faire signe.

      Supprimer
  4. Ce qui me fait plaisir, outre le fait que cette critique soit d'un enthousiasme débordant, c'est que tu as très bien cerné mon personnage central ;)
    Merci beaucoup pour cette chronique super sympa, et j'espère que d'autres braves oseront passer une nuit avec Tessa ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylvain <3 Je le prends comme un très beau compliment venant de ta part. Et un immense merci pour cette lecture grimaçante :p
      Pour ceux qui ne le savent pas, je ne fonctionne pas au copinage, mon enthousiasme a vraiment rapport avec cette histoire et en aucun cas avec son auteur, que les choses soient claires !
      J'en profite juste pour rajouter qu'il y a un autre personnage féminin qui a été un coup de cœur pour moi, par son comportement et sa façon de s'exprimer, mais je laisse aux lecteurs le plaisir de la découvrir.

      Supprimer
  5. En principe je suis peu tenté par les histoires de vampires qui plaisent tant aux ados. Mais ta chronique me laisse penser que ce n'est pas une histoire de vampire ordinaire. Alors pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait mon idée était, précisément, de "déniaiser" le mythe, de créer des vampires qu'on ne souhaiterait jamais croiser dans une ruelle sombre, de ne pas en faire des super-héros. Il fallait pour cela m'attaquer à certaines scories accumulées au court des derniers années, faire un pas vers le Dracula "original", qui est au final extraordinairement violent : on y parle de tueries, de kidnapping tout de même, avec un langage extrêmement policé, ménageant les esprits de l'époque. Dracula est un monstre, avant d'être un dandy classieux, et j'avais envie de rappeler ce que sont vraiment les vampires : des créatures maudites, à éviter et à craindre. Je souhaite que mon lecteur puisse s'identifier à Tessa, voir par ses yeux et la comprendre, tout en étant incapable de tout lui pardonner. Au final, cela permet un traitement plus "adulte", mais aussi plus réaliste du sujet. C'est du moins mon avis.

      Supprimer
    2. Merci Valérian <3 En effet, pas du tout ordinaire, plutôt extraordinaire ! En cours de lecture par mes trois ados, je vais voir s'ils s'en sortiront indemnes...

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Merci Cannibal <3 Laisse parler tes envies et croque cette novella à pleines dents !

      Supprimer
  7. Quand mes collègues auteurs ont une idée originale, je suis jaloux, là je le suis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends cela comme un grand compliment de la part d'un collègue, merci ;)

      Supprimer
    2. Quand une histoire est excellente et que le style d'écriture suit, ce n'est que du bonheur pour le lecteur ! Pas beau la jalousie... faut être ravi pour ses collègues !

      Supprimer