vendredi 4 avril 2014

Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Auteur : Catharina Ingelman-Sundberg


Je tenais à remercier les Editions Fleuves de m'avoir fait parvenir ce roman en échange d'une chronique

Résumé :

Ils s'appellent Märtha, Stina, Anna-Greta, le Génie, le Râteau, ils chantent dans la même chorale et vivent dans la même maison de retraite. Nourriture insipide, traitement lamentable, restrictions constantes, pas étonnant que les résidents passent l'arme à gauche. Franchement, la vie ne serait pas pire en prison ! D'ailleurs, à Stockholm, elles ont plutôt bonne presse... Voilà l'idée ! Les cinq amis vont commettre un délit et faire en sorte d'être condamnés : en plus d'avoir la vie douce, ils pourraient redistribuer les bénéfices aux pauvres et aux vieux du pays.

Un brin rebelles et idéalistes, un peu fous aussi, les cinq comparses se lancent dans le grand banditisme. Mais évidemment rien ne va se passer comme prévu...





Mon avis :

Après ce résumé plus qu'alléchant, je n'avais qu'une envie le dévorer.


Malheureusement, j'ai trouvé le contenu moins intéressant. "Cette bande de retraités" est plutôt de joyeuse compagnie, sympathique et décalée et parvient à tromper l'ennui. Leur maison de retraite vaut excessivement chère et les conditions sont de moins en moins bonnes. Alors Märtha décide qu'il faut changer de vie, que même en prison les conditions sont meilleures qu'ici et surtout ne coûte rien… bref pourquoi ne pas braquer une banque… Alors, elle et sa petite bande, moyenne d'âge 80 ans, s'enfuient dans un hôtel de luxe et vont dévaliser les coffres des clients… Puis ils s'attelleront à un autre projet…

Je le répète, le sujet semblait passionnant. Malheureusement l'auteur ajoute des longueurs à supposer qu'elle était dépourvue d'imagination.

Il y a d'excellentes situations, des petites frayeurs lorsqu'ils manquent de se faire attraper, non par la police mais par leur "gardienne" de la maison de retraite… Je tenais à préciser car la police est d'une rare incompétence et l’auteur grossit tellement le trait que cela en devient risible.
Je suis persuadé que l'auteur avec son idée aurait pu créer un roman génial, plein de rebondissements… toutefois ça reste trop plat pour moi…

Autant j'avais bien aimé "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" autant là, je suis déçu, néanmoins le roman plaira sûrement à d'autres.

Bref je me suis endormi de nombreuses fois en cours de lecture
Fred

Comment braquer une banque sans perdre son dentier
Catharina Ingelman-Sundberg
Fleuve Editions
Parution : mars 2014
9782265097632 
Prix : 19.90 euros
421 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire