samedi 16 avril 2016

"La drôle d'expédition" de Séverine Vidal

La drôle d’expédition

Auteur : Séverine Vidal


Résumé :

Une autre aventure de Zach, le petit garçon qui a réussi à s’évader de la prison d’Alcatraz ! Perdu dans le jeu vidéo que son père est en train de créer, Zach cherche une issue. Il finit par se retrouver dans un… cockpit de fusée. Et pas n’importe laquelle : le voilà qui s’envole à bord d’Apollo 11, aux côtés des trois astronautes, Armstrong, Aldrin et Collins ! Zach se fait accepter par l’équipage, s’acclimate à la vie dans l’espace, rencontre un alien pour, au bout du voyage, vivre la plus excitante des aventures humaines : MARCHER SUR LA LUNE !



Avis :

Zach et Caleb se préparent à rejoindre leur maman et femme à la clinique où elle a donné naissance à des jumelles.
Seulement, un imprévu viendra chambouler cette expédition !

Que va-t-il lui arriver ? Changera-t-il le cours de l’histoire ? Reviendra-t-il sur notre planète sans encombre ?

Zach nous raconte sa vie avec son père, trop impliqué dans son travail de développeur de jeux vidéo. Suite à sa curiosité, il prend la place de celui-ci derrière l’écran et se retrouve instantanément propulsé dans le jeu « Apollo 11 ». Oui oui, vous avez bien compris, la fameuse mission des premiers pas de l’homme sur la Lune en 1969.
Mais voilà, la fusée Saturn 5 n’était pas conçue pour un passager clandestin accompagné de son chat, Chicken, et l’équipage encore moins entraîné à recevoir un enfant.

Nous avons eu la joie de décoller grâce à Zach aux côtés des trois célèbres astronautes : Neil Amstrong, Buzz Aldrin (ça ne vous évoque pas le nom d’un personnage de dessin animé) et Michael Collins.
Nous découvrons avec exaltation cet événement mondialement connu, la composition et l’équipement de l’appareil, la vitesse de croisière, toutes les phases au cours de cette tâche périlleuse, les conditions de vie… sans oublier les caractères de chaque membre.
Et surtout l’angoisse de Zach de ne jamais revoir les siens. Pourtant, une lumière brille au loin.

Séverine Vidal nous a propulsés dans un monde virtuel direction l’espace, sans les manettes de commande, grâce à son petit héros très enthousiaste ! Elle jongle superbement avec la fiction et l’historique, tellement que nous avons vécu cette avancée de l’homme dans le cosmos. Si si, nous y sommes allés, même si aucun de nous n’était né en 1969… (Yeah, nous sommes des jeunes !)

Nous avons apprécié les nombreuses illustrations de Marion Puech expliquant entre autres le matériel, l’apesanteur, l’ambiance du module.
Et toujours des petits bonus qui permettent de souffler durant la lecture tout en apprenant, avec le sourire. Non, parce que ça fatigue un peu autant d’émotions d’un seul coup, sans oublier qu'il faut parfois définir certains mots à quelques enfants.

Fred a trouvé cette aventure intéressante où même les adultes redécouvrent des détails sur cette expédition lunaire. Certes, il y a moins d'humour que dans les Pépix, par contre les protagonistes sont attachants. Les rôles du père et du fils sont presque inversés provoquant ainsi des situations comiques. Je suis impatient qu'un tel jeu sorte réellement et qu'il y ait les mêmes conséquences.
Satrape, sans cette aventure, aurait été incapable de donner les noms des investigateurs, ni le déroulement, maintenant il ne lui reste plus qu’à embarquer dans la prochaine navette ! Et elle a adoré que son benjamin s’instruise sans s’en rendre compte, car pas encore vu au programme de CM1.

Attachez vos sangles et paré au décollage. 5. 4 .3. 2. 1. Courez chercher votre livre !
Nous pouvons juste dévoiler que l’odeur de cette planète est assez particulière et le restera sauf pour les lecteurs qui garderont ce mystère pour eux mais qui nous a bien fait rire et grimacer !

Nous partageons avec vous une des anecdotes amusantes du gnome miniature : « Ah bon, ça prend 2 R, et là 2 T ? Ils se sont trompés. Ah non, t’es sûre… Ah ben, ma dictée ne va pas être très bonne ! »
C’est l’exemple parfait pour confirmer que les livres sont primordiaux dans l’apprentissage de l’écriture, l’orthographe, et même si c’est au détriment bien souvent de Satrape (maman en détresse, au secours !), de l’imagination débordante dont les enfants savent si bien se servir, mais avec la collection Pépix c’est pire.

Nous remercions vivement les éditions Sarbacane pour cette envolée vers l’infini et au-delà… enfin jusqu’à la Lune. Même de tout là-haut, « Tibo, nous te haïssons ! »
Le temps que Satrape puisse trouver le premier « La drôle d’évasion » pour le gnome miniature qui n’a pas arrêté de lui réclamer.

"Quand on aime, on partage", voici le court avis de l’accro de cette collection :

Branwen (9 ans) : C’est un bon livre. J’ai rigolé sur Caleb qui est l’enfant et Zach qui est l’adulte. J’ai appris que le 21 juillet 1969, Neil était le premier homme à avoir marché sur la Lune. C’était rigolo dans l’espace quand il flottait et que tout s’envolait, difficile de manger. Moi aussi j’adorerai boire avec un pistolet à eau ! Désormais je sais tout sur Appolo 11 !

Fred, Satrape & le gnome miniature


Roman : dès 8 ans
Editions : Sarbacane
Collection : Pépix
Date de parution : 02/03/2016
Pages : 224
Prix : 10,90 euros
ISBN : 978-2848658605

2 commentaires:

  1. Marie-Claire petit16 avril 2016 à 09:56

    Au final, je pense que j'ai encore 8 ans car ce livre doit être une petite merveille et redécouvrir cette odyssée avec un petit bonhomme me plairait beaucoup.
    Je vais noter ce livre sur ma liste afin de pouvoir le lire et ensuite le raconter à mes petits enfants qui pourront le découvrir ensuite plus tard. J'aime beaucoup ce blog qui nous emmène un peu dans toutes les lectures et qui me permet de découvrir beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, grand merci Marie-Claire <3 De découvrir à chaque fois un de tes messages est un réel plaisir qui nous touche, et ça nous donne envie de faire connaître encore plus de livres que nous avons aimés.
      Cette collection Pépix est vraiment un bonheur pour les enfants à partir de 8 ans en général et les parents, de magnifiques moments de partage et de rires. Attention, ça peut rendre les gnomes légèrement dingues et addictifs à la lecture, tu es prévenue :p

      Supprimer