lundi 11 avril 2016

"À l’intérieur" de Jodi Picoult

À l’intérieur

Auteur : Jodi Picoult


Résumé :

Quand votre fils ne vous regarde jamais dans les yeux… comment savoir s’il est coupable ?
Adolescent atteint du syndrome d’Asperger, Jacob Hunt ne possède pas le mode d’emploi pour communiquer avec les autres. Enfermé dans sa bulle, il est pourtant d’une intelligence prodigieuse. Un sujet le passionne plus que tout : la criminalistique. Il parvient souvent à se rendre sur des scènes de crime, où il ne peut s’empêcher d’expliquer aux policiers comment faire leur travail. En général, il tombe juste.
Mais lorsqu’un assassinat se produit dans le quartier, l’attitude de Jacob est un signe flagrant de culpabilité pour la police. Pour la mère et le frère de Jacob, l’intolérance et l’incompréhension qui ont toujours menacé leur famille ressurgissent brutalement.
Et cette question lancinante, qui ne laisse pas leur âme en paix… Jacob a-t-il, oui ou non, commis ce meurtre ? 



Avis :

La mise en scène d’un crime, Jacob, presque 18 ans, s’amuse avec sa maman qui est obligée de trouver le coupable grâce aux indices éparpillés.
Tout n’aurait pu rester qu’un jeu, si seulement Jacob ne s’était pas retrouvé impliqué dans la découverte macabre de sa seule amie.

Que s’est-il passé ? Quels sont les secrets de Jacob ?

Jacob, grand passionné de criminologie, a le syndrome d’Asperger ce qui le met dans des situations assez comiques, même si ce qu’il vit au quotidien ne l’est pas, le moindre écart dans son planning entraîne des crises terribles, il ne faut surtout pas perturber ses habitudes. Inéluctablement, cela l’emprisonne dans la solitude, de plus il suivait des cours d’apprentissages de nos codes sociaux grâce à la défunte Jess…
Bref, c’est le suspect parfait, car il est indispensable de lui poser les questions très clairement ce qui n’est pas toujours évident pour un non-initié comme l’inspecteur Rich, pourtant il est dans l’incapacité de mentir, mais il est totalement dépourvu d’empathie.
Emma, sa maman divorcée, l’aime inconditionnellement, l’aide sans compter, a revu toute l’organisation dès l’arrivée du diagnostic, et se bat pour l’intégrer dans notre société, quitte à s’octroyer les services d’un avocat Olivier O. Bond. Toutefois, elle préfère éviter certaines réponses qu’elle ne saurait encaisser, donc autant ne pas les évoquer ou les provoquer.
Théo, son petit frère, survit à côté de ce couple « mère-fils », il a compris depuis longtemps qu’il a la place de l’aîné et que ses envies passent après Jacob, ce qui l’amène à chercher la famille idéale, celle qui le verra, celle qui lui accordera du temps.
Leur vie est centrée, calculée, chronométrée autour de cette maladie.

À chaque chapitre un protagoniste de cette histoire devient narrateur, ce qui permet aux lecteurs de rentrer dans leurs esprit et de vivre pleinement leur ressenti à travers leur vision.

Jodi Picoult nous capte dès les premières lignes, nous retourne les tripes et le cerveau, car certes on entend parler de plus en plus de l’autisme, mais en connaissons-nous réellement toutes les conséquences, tout ce que supportent ces patients, ces foyers laissés à l’abandon avec faites ce que vous pouvez mais notre monde et nos institutions ne sont pas préparés à vous assister, vous épauler, vous accueillir ?
Voilà ce que cet auteur nous révèle avec une part d’humour les difficultés rencontrées par chaque membre, les responsabilités de chacun d’entre nous par un regard inapproprié ou un commentaire désobligeant.

Ce livre ouvre les yeux, chavire l’âme, bouleverse les préjugés, et révolte aussi que rien ne soit mis en place, au mépris de l’augmentation constante.
Même si ce roman est un pavé (un peu compliqué à tenir au niveau des mains), il est impossible de le lâcher, tellement sa plume s’insinue en nous !

Malgré ses nombreux romans, je découvre, donc un bel enseignement, d’où un coup de cœur inévitable ! Je compte bien continuer à dévorer ses écrits !

Je remercie vivement les éditions Michel Lafon pour ce magnifique partenariat, plus de deux mois que je l’ai lu et pourtant je suis toujours autant sous le charme !

Satrape

Éditeur : Michel Lafon
Parution : 21/01/2016
Pages : 605
ISBN 978-2749927636: 
Prix : 19,95 €

6 commentaires:

  1. Jodi Picoult laisse toujours cette impression de bouleversement et de remise en question. Un mélange qui dure des mois après avoir refermé le livre. C'est pour ça que j'aime tant la lire !

    Si tu veux en savoir plus au sujet du syndrome d'Asperger, je ne peux aussi que te conseiller la série télévisée "Parenthood" où on voit le petit Max grandir et chercher sa voix en dépit du diagnostic.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thalyssa <3 J'ai bien noté celui que tu m'as conseillé "Pardonne-moi", j'espère qu'il me chamboulera tout autant !
      Ah ah ah, mes nuits vont être courtes grâce à toi, sadique ! Bien que je ne sois pas très tv, j'avoue que je vais me laisser tenter !

      Supprimer
    2. "Pardonne-lui" a ma préférence, j'ai hâte de voir à quel angle Jodi Picoult va te retourner la tête 3:) hihi

      Pour tes accusations, je répondrai simplement que "qui se ressemble s'assemble" ! :P

      Supprimer
    3. Arf, j'y étais presque pour le titre, et suis innocente :p

      Supprimer
  2. Marie-Claire petit12 avril 2016 à 08:11

    Hé oui, je me sens obligée d'acheter ce livre. On ressent tout le bonheur que tu as eu en lisant ce livre et l'émotion aussi.
    Ayant une amie souffrant du syndrôme d'Asperger et vivant son handicap chaque jour avec elle, je suis curieuse de connaître l'histoire de ce petit bonhomme. Pour info, mon amie écrit, (une trilogie déjà et un livre dans la seconde) et après beaucoup de demandes, elle a signé pour être éditée. Ce qui la met dans un état pas possible et je dois la soutenir beaucoup. Bisous à toi Satrape et toi aussi tu vas finir par me ruiner :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci Marie-Claire <3 Ce livre repart avec mon Chouchou en fin de semaine, "quand on aime, on partage" !
      Suis impatiente de connaître ton ressenti !
      Ravie pour ton amie, faudra que tu me dises, les titres des livres et son auteur, stp =D
      Pas ma faute, mon banquier est vilain :p Des bizoux Marie-Claire <3

      Supprimer