dimanche 23 février 2014

"Reboot" d'Amy Tintera

REBOOT

auteur : Amy Tintera


Résumé :

Wren est morte après avoir reçu trois balles dans la poitrine. 178 minutes plus tard, elle est revenue à la vie, plus forte, plus rapide, plus résistante à la douleur et aux émotions. Elle est devenue une Reboot. Plus le temps de mort clinique est long, plus l’adolescent reboot est puissant et insensible. 120 minutes suffisent déjà à faire d’un adolescent normal un robot guerrier. Ce qui fait de Wren 178 l’arme la plus dévastatrice de la république du Texas. Aujourd’hui âgée de dix-sept ans, elle est l’un des meilleurs soldats de la SHER (Société Humaine d'Évolution et de Repopulation) et forme les nouvelles recrues d’une main de fer. Le dernier en date est loin de satisfaire ses exigences. Callum n’est qu’un 22, encore quasiment humain. Ses réflexes sont ceux d’un nouveau-né, il a peur de tout et semble destiné à faire sortir Wren de ses gonds. Sans trop savoir pourquoi, la jeune Reboot accepte pourtant de le prendre sous son aile. Si elle n’arrive pas à le former correctement, elle devra l’anéantir elle-même. Wren n’a jamais désobéi à un ordre, et, si elle le fait, elle subira le même sort que le jeune 22. Mais comment oublier cette incroyable sensation d’être toujours en vie, celle qui l’étreint quand elle est en compagnie de Callum ?




 Avis :

Le virus KDH dévaste le Texas, séparant d’un côté les riches de l’autre les bidonvilles. Plus aucune liaison possible avec les autres pays. La SHER (Société Humaine d'Évolution et de Repopulation) s’arme de reboots pour faire régner l’ordre et la paix.

Le reboot est un enfant ou un adolescent, tué par ce virus et ayant repris vie avec plus de force, d’endurance, de résistance… donc il faut vite les enlever de leur milieu familial afin d’éviter tout danger, essayer de les formater sur une base militaire dans la ville de Rosa pour servir la population des vivants, sinon les éliminer d’une balle dans la tête.
Plus l’arrêt de leur cœur a été long, plus leur chiffre (nombre de minutes de leur mortalité) tatoué sur le poignet est élevé, meilleurs ils sont.

Wren, reboot 178, nous raconte sa vie, son environnement, ses entraînements, ses missions dans les rues de cette ville ravagée. Elle est la meilleure, la fierté de son unité. Narratrice froide, insensible, surentraînée.
Enfin, jusqu’au jour où Callum, reboot 22, apparaît avec un certain humour, à cause de son petit numéro, une part d’humanité est très présente en lui.

Rapidement, parmi les reboots, les anciens choisissent une nouvelle recrue pour créer un binôme. Wren doit apprendre à Callum l’art d’attaquer, de se protéger et surtout d’obéir aux ordres sans contester ni réfléchir. Mais voilà, ce jeune soldat ne peut pas s’empêcher de parler et chamboule la vie structurée de 178. Par les questions incessantes et existentielles de 22, le doute s’insinue en Wren entraînant le raisonnement.

Évidemment, on en vient à la romance, sinon ce ne serait pas drôle, mais attention en duo, pas de trio (ouiiiii) Donc une amourette soft basée sur les sentiments purs naissant, et non sur le sexe à chaque chapitre (double ouiiiii), ça fait du bien ! Un peu de beauté et de douceur dans ce monde brutal.

Au fur et à mesure, on découvre que la vie de l’un d’eux est en danger de mort définitive. Comment s’échapper ? Se soutiendront-ils ? Vers où se rendre ? Qui peut les aider, car les humains sont terrifiés par ces armes sans âme ? Vont-ils s’en sortir indemnes ?
 
Reboot est une dystopie (un mot bien étrange qui signifie simplement que c'est un univers lointain, un décor sombre voire noir, où la dictature s’impose) dans laquelle des adolescents sont emprisonnés par des adultes, et où les habitants sont tyrannisés par ces étranges adolescents (je raffole de ce genre).
 
Je vous avouerais que j’attendais l’action avant de comprendre que c’était un tome 1 ! (Pourquoi tant de haine ?! Il faudrait que je demande des comptes à mon entourage…) D’où une mise en place un peu longuette, cependant nécessaire, le temps d’installer des protagonistes attachants et d’autres ignobles, ainsi que leur univers bien ancré sans négliger la pression et le dégoût qui s’y exercent.
 
Le style de l’auteur est fluide et addictif, les pages se tournent, les heures passent et on arrive à la fin en se disant juste « non, pas maintenant, j’en veux encore ».
 
On analysera aisément que les tomes 1, les sagas en cours, ne sont pas pour moi, trop pénible de guetter chaque sortie, et ma patience est légèrement, terriblement, limitée.

Pas un coup de cœur, mais une bonne lecture, donc je lirai la suite avec plaisir !

Satrape
Roman : Ados et jeunes adultes
Editions : Le Masque
Collection : M S K
Date de parution : février 2014
Prix : 17 euros
328 pages
9782702438374

6 commentaires:

  1. Oh quelle tentatrice tu fais...
    Et hop dans ma WL ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiii ! Tu me réjouis. Tu me diras quand tu l'auras lu ?!

      Supprimer
    2. Anne Sophie arrête de la faire se réjouir s'il te plait. Elle est intenable et encore plus insuportable après.

      Supprimer
    3. Mais non, je te filerai juste plus de chroniques en relecture :p Sadique !!!

      Supprimer
  2. Ce livre m'attend dans ma PaL. Ce n'est pas mon style de lecture habituel mais la 4ème de couverture m'a vraiment attirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathalie <3 N'hésite pas à le lire, car on arrive vite à la fin, l'inconvénient est qu'il faudra attendre la suite...

      Supprimer