vendredi 7 février 2014

"Ne lâche pas ma main" de Michel Bussi

NE LÂCHE PAS MA MAIN

auteur : Michel Bussi



Résumé :

Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar.
Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n° 1. D’autant qu’il prend la fuite avec leur fille de six ans.
Barrages, hélicoptères… la course-poursuite est lancée au cœur de la population la plus métissée de la planète.
Et si cette chasse à l’homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations ?

Un thriller qui cogne comme un verre de punch.
A déguster vite, fort et frais.
 


 

 Avis :

Cette histoire commence sous les meilleurs auspices avec le couple Bellion accompagné de leur fillette en vacances sur l’île de la Réunion.
La femme Liane disparaît dans leur chambre d’hôtel. Rapidement, son mari Martial lance l’alerte et devient le suspect numéro un.

Voyant la situation lui échapper et s’envenimer, il s’enfuit en entraînant sa fille Sofa de six ans avec lui. Pourquoi une telle fuite si soudaine ? Pour retrouver sa bien-aimée, pour protéger son enfant, pour sauver sa peau ?

Ainsi débute cette course-poursuite contre l’ennemi, qu’il faut arrêter par tous les moyens, qui va durer deux jours intenses.
Chaque instant est chronométré, on passe d’un protagoniste à l’autre dans le même chapitre, chacun a son importance tout au long de cette lecture. Bien évidemment, on reconnaît dès le départ qui s’exprime afin que le lecteur s’y retrouve. Ils sont tous à la 3ème personne du singulier, sauf Sofa qui est à la 1ère personne du singulier, serait-ce un hommage envers la cavalcade trépidante que subit cette petite personne ?
Cette aventure nous happe totalement, pas le temps de respirer, de réfléchir, on suit, on se laisse berner, on ne sait plus si on a vraiment le bon suspect, on a peur pour cette fillette qui a l’air d’être entre les mains d’un dément. Partout, où ils passent, les cadavres s’entassent !
L’auteur est si habile qu’il arrive malgré toute cette tension à nous faire voyager et découvrir cette île paradisiaque avec ses différents habitants, son langage créole, ses coutumes, ses paysages magnifiques... l’envers du décor aussi, non sans une pointe d’humour.
En commençant, par le duo policier de choc mal assorti : la capitaine Aja, très professionnelle voire carriériste, pince sans rire, accessoirement femme et mère ; et son sous-lieutenant Christos, alcoolique notoire, obsédé, sous une rude carapace un homme de cœur. Ces deux policiers n’ont pas fini de vous surprendre et vous charmer à leur façon.
Un sublime clin d’œil à l’un de ses livres « Nymphéas noirs » apparaît subtilement par le biais d’un doux rêveur auquel on n’a pas le temps de s’attacher.
Avec une intrigue pleine de rebondissements plus surprenants les uns que les autres, l’auteur s’amuse à semer la confusion, pour mieux se dénouer à la fin.
Ce roman n’a pas lâché mes mains jusqu’à la dernière page !

Satrape
Roman : Thriller
Editions : Presses de la Cité
Date de parution : mars 2013
Prix : 21 euros
374 pages
9782258102811

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire