dimanche 8 décembre 2013

Dominium Mundi livre 1 - François Baranger

Dominium Mundi,  livre 1 


auteur : François Baranger

Résumé



"2202. Né des cendres d’une conflagration planétaire, l’Empire Chrétien Moderne règne sur une Terre ravagée et irradiée. Urbain IX, pape tout puissant, contraint les populations à vivre selon un mode de vie médiéval, restaurant ainsi le Dominium Mundi.

Sous son impulsion, un vaisseau colonisateur est envoyé vers Alpha du Centaure, dans l’espoir d’y trouver de nouveaux territoires pour l’humanité. Lorsque les passagers abordent une planète et son peuple, les Atamides, le choc est grand. Mais ce n’est rien en comparaison d’une découverte encore plus bouleversante : le véritable tombeau du Christ ! Guidés par leur foi inébranlable, les missionnaires tentent de s’en emparer, en vain. Les indigènes les massacrent.

Sur Terre, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre. Deux ans plus tard, Urbain IX achève d’armer un gigantesque vaisseau, le St-Michel, capable d’abriter un million d’hommes. Pour Tancrède de Tarente, le Méta-guerrier, héros des champs de bataille, et Albéric Villejust, le génie de l’Infocosme enrôlé de force, débutera une Croisade sanglante vers une nouvelle Jérusalem…

Les événements feront-ils bégayer l’Histoire ?"






Mon avis :


Lorsque l'on m'a présenté l'ouvrage j'avoue ne pas avoir été convaincu et je me suis dit pourquoi pas. Alors, je me suis laissé embarquer dans ce space-opera.

Nous sommes en 2202 et l'Église règne en maître sur le monde et décide de conquérir de nouveaux territoires pour les ajouter à sa coupe. C'est donc l'heure pour Elle de renouer avec son histoire et ses croisades.



Je ne suis pas féru d'Histoire ni de religion, mais les croisades ça m'a toujours botté. Alors là, de la Science-Fiction qui se mêle aux croisades, c'était du pain bénit. 
L'intrigue est traitée de manière efficace à tel point qu'on se laisse entraîner dans ce roman sans pouvoir le lâcher avant d'avoir tourné la dernière page. Le traitement est maîtrisé dans un rythme qui va crescendo, sans temps morts. Mais sans non plus allez trop vite en besogne en ce qui concerne les trahisons, les rebondissements voire les retournements de situation. 

Le côté religieux est bien entendu présent, mais pas dérangeant, car l'ECM (Empire Chrétien Moderne) nous est présenté comme une force politique à part entière. François Baranger ajoute à la sauce une lutte de pouvoirs internes afin de "séduire" le Vatican et jeter l'opprobre sur d'autres personnages. Rien non plus de nouveau sous le soleil, mais cela rend toujours le récit plus palpitant.
L'on découvre le contexte politico-social de cette société quasi-médiévale dans lequel les personnages évoluent. Avec le retour de l'Église au sommet d'une partie du monde, l'équité n'est pas de rigueur. Autant les nobles et autres officiers aristocrates peuvent se vanter d'avoir une vie normale et ont appareillé sur la base du volontariat autant certains civils, les inermes ont été enrôlés de forces sur le titanesque Saint-Michel. 

L'auteur s'est également "amusé" pour rester dans le côté SF, à décrire les machines de haute technologie. Il explique le fonctionnement de chacune très en détail sans que ce soit lourd et indigeste. Au contraire, il parvient à rendre le tout intéressant et intelligible. On croirait que ce vaisseau existe bel et bien.
J'émets un petit bémol tout de même, car l'auteur parle de la Guerre d'Une Heure, que l'on suppose atomique, mais il ne l'explique pas vraiment. Personnellement, j'aurais apprécié savoir pourquoi l'ECM est aussi puissant.

C'est un roman à plusieurs voix où l'on suit tour à tour certains passagers (Liétaud Tournais, Tancrède de Tarente, Albéric Villejust…) de cet immense vaisseau le Saint-Michel. Chaque personnage nous est présenté dans les règles, à savoir ses origines, son parcours… bref un C.V. complet. Certains de ces éléments peuvent paraître inutiles, rébarbatifs ou que sais-je encore. Toutefois, cela nous permet de comprendre (à plus ou moins longs termes) les relations, les interactions avec les autres individus. Quoi qu'il en soit, ils sont bien travaillés tout en nuances même si leur trait de caractère principal les désigne comme "bons" ou "mauvais". Ceci étant, ça n'enlève en rien le plaisir de la lecture et de découvrir ce qu'il va advenir d'eux.

François Baranger nous propose un livre travaillé et soigné. On ne doute pas qu'il ait fait de nombreuses recherches afin d'être le plus crédible possible. Par exemple, l'embarquement des troupes pour rejoindre le Saint-Michel s'effectue à Clermont, là d'où la 1ère croisade est partie. Et pour ne rien gâcher de notre plaisir, il possède une bonne plume qui nous livre l'histoire tout en fluidité. Un premier roman de qualité.


En bref, je ne saurais que trop vous conseiller ce roman, de 602 pages, à la fois passionnant et haletant. L'auteur nous offre une superbe fresque spatiale totalement divertissante. Il reste certaines zones d'ombre qui seront certainement révélées dans la 2ème et dernière partie de ce roman prévue en mars 2014.


Fred



Dominium Mundi, livre 1
François BARANGER
Editions Critic
25 € - 602 pages
9791090648128

2 commentaires:

  1. Je veux, je veux, je déteste tes chroniques... Celle-ci est trop alléchante et passionnante ! Intolérable !

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui que veux-tu... j'espère avoir réussi à donner une aussi belle image du roman que ce que j'ai ressenti.

    RépondreSupprimer