vendredi 27 septembre 2013

True Moon Saison 1


TRUE MOON SAISON  : LE SANG DU SECRET
auteur : David GILSON



4e de Couverture :
"Matt, jeune homme de 24 ans, vit seul avec sa tante à Paris.
Une nuit, il fait un cauchemar, voyant ses parents mourir dans un accident de voiture.
Depuis ce temps, il voit les fantômes et peut leur parler.
Il décide donc de quitter Paris pour retourner à Angoulême afin de déceler la vérité sur leur disparition.
Au cours de son aventure, il rencontrera une voyante et se fera de nouveaux amis. Mais un autre jeune homme croisera son chemin et ils tomberont fous amoureux l’un de l’autre.
Mais Matt ne va pas tarder à découvrir la véritable identité de son amant et comprendre qu’ils ont presque 229 ans d’écart.
Au fur et à mesure de l'avancée de ses recherches, Jack détectera le secret de Matt, le jour de ses 25 ans, que lui-même ne connaît pas.
Il court un grand danger et commence pour Jack une course contre la montre pour sauver l’élu de son cœur.
Quel est le secret de Matt ?
Qui se cache derrière la mort de ses parents ?


Ce que j'en pense :


Si vous avez lu un peu partout et surtout sur les liens de blog de l'auteur que "ce roman était génial, un bijou" ou que sais-je encore... PASSEZ VOTRE CHEMIN, on vous a MENTI !

Le genre boy's love ne me dérange absolument pas, qu'on soit clair sur ce point. Je n'ai aucun apriori sur l'autoédition, là-dessus aussi je me dois d'être honnête. je pense d'ailleurs que c'est un très bon moyen de faire découvrir ses histoires dans la conjoncture actuelle (où les grosses maisons d'édition ne prennent plus aucun risque afin de conserver son argent (mais cela n'engage que moi.))
Bref, j'en reviens à ce livre. 
David Gilson a, ma foi, pas mal d'idées, beaucoup même, voire trop et il les exploite très moyennement. Il enchaîne les scènes à vitesse grand V, à tel point qu'il ne laisse pas aux lecteurs le temps de se poser des questions, car il repart sur un autre rebondissement. Des scènes qui auraient nécessités de la longueur, sont expédiés en trois coups de cuiller à pot.
L'idée de départ est intéressante "Matt cherche à connaître la vérité sur la mort de ses parents". Mais, j'aimerais comprendre le prologue, il raconte l'accident meurtrier (en 1re partie) ensuite on se retrouve incarné en Matt à l'âge de 5 ans. Bon jusque là, ça va. Mais j'ai une question : "comment pensiez-vous à cet âge ?" Eh bien devinez quoi, ici, Matt a 5 ans et pense déjà comme quelqu'un de plus âgé, incroyable, non ?

Il y a énormément de points qui me dérangent dans ce livre. En effet, la narration se fait à la première personne, mais le narrateur (donc Matt) arrive à raconter ce qu'il se passe ailleurs, mais comment fait-il ? Matt est-il Dieu ? Oui je sais l'exercice du récit à la 1re personne est difficile, mais certains y arrivent.

Un 2e point dérangeant : l'américanisme. L'action se situe en France (bon point) mais pourquoi cette université vit presque à l'heure américaine (bal de promo…), certainement parce qu'il y a un échange d'élèves.

3e point : Des CPE à l'université ? Ah bon ? J'ai quitté la France depuis quelque temps, mais…

4e point : l'épisode 1 se déroule en 1987, puis 5 ans plus tard, l'épisode 2 se passe 20 ans plus tard, donc 1987 +5+20 = 2012. Donc en 2012, on trouve à l'université d'Angoulême une cabine téléphonique, et des élèves sans téléphone portable. Serait-il possible que le temps se soit arrêté dans cette contrée ?

5e point : Eh bien l'orthographe. Un nombre de fautes impressionnant, des erreurs de temps… Je conçois parfaitement que True Moon soit à la base une web-série, qu'il y ait des fautes, ça arrive. Mais lorsque l'on vend un livre, je crois qu'il est nécessaire de ne pas se précipiter.

Je vais m'arrêter là, car vous n'auriez plus de surprises si vous voulez tenter l'expérience…

Allez, si deux autres pour le fun. Dans l'épisode 1 on apprend que la tante de Matt connaît la vérité sur la mort des parents de ce dernier. Eh bien dans l'épisode 2 Matt prévient Astride (sa tante) de son projet de retourner à Angoulême, elle lui dit non, mais il y va quand même, il est téméraire ce jeune homme. Dans l'un des épisodes suivants, dans une conversation téléphonique elle lui dit qu'il doit revenir que c'est trop dangereux… Pourquoi ne pas lui avoir avoué la vérité dès le départ ?

Dans un texte plein d'américanisme, pourquoi parler de pain de cake (alors que pancakes marche tout aussi bien). Enfin, vous vous délecterez des petits déjeuners de tante Astride… Avec ceci si vous n'avez pas envie de vous procurer le livre… je ne sais pas ce qu'il vous faut.

Bref. Je trouve que vendre un livre dans cet état à 17 € (auquel on ajoute les frais de port) ça fait quand même cher. Mais ceci n'engage que moi.

MiKaz

14 commentaires:

  1. En lisant votre chronique, on voit bien que vous avez eu un soucis perso avec l'auteur. Aucune note positive et c'est impossible. Vous devortiquez des points du livre mais dans quel but ? Casser son œuvre ? Car la c'est le cas.
    Ceci dit et en vu d'une chronique pas du tout constructive, engendré par une certaine amertume personnelle,
    Je vais quand même acheter ce livre et me faire ma propre opinion.
    Je ne pense pas que nous avons à faire à de vrais chroniqueurs dans ce cas de figure, mais plutôt à une vengeance mal placée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho, oh un commentaire, mais de qui ? Ah oui, on ne sait pas, c'est dit de manière anonyme, c'est bien dommage. J'aime à loisir apostropher la personne pour lui répondre, ce qui malheureusement ne sera pas le cas. Dommage aussi, parce que du coup l'auteur du commentaire ne verra pas ma réponse.
      - snif -
      Bref.

      Bonsoir,

      Non je suis extrêmement désolé de te décevoir Ô anonyme, je n'ai pas eu de soucis (personnels) avec l'auteur. J'ai déjà discuté avec lui et tout c'est très bien passé.

      Par contre il faut savoir être objectif dans la vie, tu peux (pardon lecteur/commentateur anonyme si je te tutoie, mais tu n'as pas voulu me dire ton nom et quand bien même l'équipe du blog trouve le tutoiement plus convivial)… je reprends. Tu peux t'entendre avec une personne et être objectif sur son travail. C'est ce que je me suis efforcé de faire dans cette chronique.
      Tu dis que ma chronique n'est pas constructive ? Ah bon, je relève des points qui peuvent être améliorés (oui il me semble que David Gilson est en auto-édition donc il peut corriger son texte et revoir certains points). Oui j'ai dit "corriger", parce que l'orthographe laisse à désirer. S'il ne le fait pas libre à lui !

      Tu dis également que nous ne sommes pas chroniqueurs, possible, c'est la première que je fais et une personne, qui en a l'habitude, m'a assisté. Donc non, je ne te permets pas de dire que ce n'est pas une chronique. Car qu'est-ce qu'une chronique ? Eh bien la réponse est simple, c'est un avis et dire le pourquoi de cet avis. Et je crois, que c'est ce que j'ai fait. En effet, j'ai dit que je n'avais pas aimé le livre, même si l'idée de départ était bonne. Ensuite, j'ai expliqué les points qui m'ont dérangés… Oh mon dieu j'ai critiqué David Gilson de manière visible sur la toile…

      … De manière visible sur la toile… En fait chez commentateur/commentatrice anonyme, je ne suis pas le seul à l'avoir fait de manière translucide pour le lecteur… Alors, j'ai un ami, qui l'est également pour tellement d'autres… Comme je suis très gentil, je vais te donner son nom. Cet ami, c'est GOOGLE. Recherche "avis true moon" ou "critique true moon", Ô surprise, je ne suis pas le seul déçu de ce livre ou qui relève des points négatifs en les citant. Alors mon tort est de ne pas être référencé comme chronique sur le site de l'auteur…. Comme c'est étonnant, d'ailleurs en cliquant sur les différents liens proposés par David Gilson, on se rend compte que ce n'est que des avis positifs, voire trop positif, pour être honnêtes. C'est étrange. Donc je me suis renseigné pour savoir qui tenait ces blogs, les liens entre les personnes… Surprise (oui je me répète) ils sont amis. Mais on peut être ami et être honnête, malheureusement ce n'est pas le cas (pour celles référencées sur www.davidgilson.net).

      On dirait presque qu'il y a un accord entre eux, genre : "tu me fais une chronique positive de mon "œuvre" (livre suffirait amplement) et je te ferai de la pub en retour).

      Et pour conclure cette réponse, je vais revenir au premier point que tu as soulevé "Aucune note positive et c'est impossible." Eh bien je crois que tu as mal lu, j'ai dit qu'il y avait beaucoup d'idées, ce qui est un point positif.
      Maintenant inutile de m'appeler ou d'appeler un copain pour nous insulter à propos de cette chronique.
      Bien à vous,

      Pensez à ouvrir les yeux.
      MiKaz

      PS : Achète le livre, je ne disais nulle part qu'il ne fallait pas l'acheter. Au contraire je disais : " Avec ceci si vous n'avez pas envie de vous procurer le livre… je ne sais pas ce qu'il vous faut."


      Supprimer
    2. Bonsoir Anonyme,
      Je confirme que MiKaz n'a jamais eu de relation "intense" et "intime" voire amicale avec cet auteur, mais juste de courtoisie, comme la majorité des personnes sur la toile.
      Pour se prénommer lecteur/trice et commentateur/trice, il est primordial de savoir lire convenablement une modeste chronique avant de se lancer dans un livre ("œuvre" étant propre aux groupies voire pour certaines acharnées de cet auteur).
      Un immense merci pour ton commentaire qui m'a fait beaucoup rire !
      PS : tu remarqueras que suite à un appel téléphonique d'une furie (groupie acharnée), cette chronique a récolté 6 réactions "passionnant". Je suis curieuse de voir si cela augmentera grâce à ta prose !

      Supprimer
    3. La critique est ici honnête, elle est basée sur des points précis et demeure constructive. David a tout à gagner à se relire et à corriger ou faire corriger son bouquin, il a des lectrices et des lecteurs acquis à sa cause, un sujet intéressant et dans l'air du temps, et il a même réussi à participer à un salon d'envergure. Bref, il a une base lectorat solide. Par contre, ce genre de réaction le dessert, Je n'ai pas lu le bouquin mais quelques extraits et effectivement, il y a un travail de relecture à faire. En un sens, David a parfaitement réussi à attirer le regard de beaucoup de lecteurs potentiels, c'est important pour un auteur, surtout en auto-édition. Mais où que j'aille, quand j'entends parler du livre de David, les remarques reviennent, toujours les mêmes : mauvaise utilisation de la première personne, mauvaise concordance de temps, incohérences. Et j'ai envie de dire que c'est encore plus grave quand ce sont des amateurs qui le remarquent, plutôt que des pros... Ce n'est pas un bon accueil, certes, mais si l'auteur reprend sa copie, il peut sans doute vraiment tirer un meilleur résultat de son oeuvre. Et pour cela, il a besoin d'encouragements, bien plus que de défenseurs anonymes sans arguments cohérents. Ce genre de réaction pollue la réputation d'un auteur, et ce n'est ni fait ni à faire. Vous ne lui rendez pas service.

      Supprimer
  2. c'est con on peut cliquer qu'une seule fois sur passionnant

    kinder
    (je signe là car j'arrive pas a connecter mon compte)

    RépondreSupprimer
  3. oui vraiment très con... mais un jour la vérité sera su de tous

    Ellana

    RépondreSupprimer
  4. oui, c'est très bête, mais bon, les gens savent déjà, car les gens parlent., mais ne disent rien. Balancer un truc comme ça, ça n'aide pas et je suis d'accord avec ça, surtout quand on sait que deux des personnes sur ce blog ont travaillé avec lui sur ce livre, je crois : une pour la correction et un autre pour un crossover qui a été annulé. Je trouve quand même étrange ce revirement de situation... Bref, ceci dit ce n'est pas grave, car cette pseudo chronique et non modeste, fait rire pas mal de monde. et je pense que beaucoup savent qui se cachent derrière, car le nom d'une personne apparaît bien comme il faut dans les contributeurs. Ce livre n'est pas parfait, mais je pense que sur les conseils donnés de la part des autres, l'auteur fera attention pour la suite.
    Pour ma part, je n'ai pas été acheté, car pas de blog, ni de site, donc je ne peux pas fournir de chroniques sur le net.
    et juste un dernier point : les chroniques négatives sont aussi sur le site de l'auteur.
    Fabien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fabien,
      Je n'ai absolument pas participé à cette chronique, sinon j'aurais relevé largement plus de points négatifs ! J'avais déjà refusé de donner mon avis en public sur ce livre lors de sa sortie. En revanche, l'auteur le connaissait parfaitement, ainsi que les retours mécontents de lecteurs l'ayant acheté...
      Juste pour éclaircir un point très important dont je me suis toujours défendue :
      faire une lecture en mettant en avant une partie des erreurs et de certains passages à améliorer, énorme tâche, on ne peut strictement pas appeler cela de la "correction". Par contre, quand il commence à y avoir des retours entre l'auteur et la personne qui relève ces points, cela devient de la correction. Quand c'est seulement à sens unique, c'est juste une lecture !
      Sincèrement et je pense que tout le monde peut le dire autour de moi, je n'ai jamais souhaité du malheur à cet auteur et ne lui en souhaite toujours pas. Bien au contraire, je serai ravie qu'il réussisse, en ouvrant les yeux et se mettant sérieusement à travailler sur son premier tome, car la vente du premier engendrera celle du deuxième et pas l'inverse.
      Un auteur doit avoir le respect de ses lecteurs potentiels et de ses confrères en montrant une belle image de l'auto-édition.
      Maintenant, je suis ravie si cette chronique a permis que toutes les chroniques apparaissent sur le blog de l'auteur, car elles n'y étaient pas hier matin (pris connaissance via fb par une blogueuse). Pourtant, beaucoup datent de plusieurs mois...

      Supprimer
    2. J'ai oublié un détail important, pas besoin de blog ni de site pour être acheté.
      Il existe des forums lecteurs, des sites d'échanges littéraires ou en tapant le titre d'un livre via Google pour avoir déjà un aperçu d'avis sur tel ou tel livre.
      Je persiste à dire que quand un livre est vraiment bon, il n'a pas besoin du copinage, le bouche à oreille suffit !

      Supprimer
  5. Je ne sais rien de ces histoires de crossover ou de correction, et je me soucie peu des histoires entre blogueurs et blogueuses qui sont en général aussi intéressantes qu'un roman Harlequin les gros plans sur les yeux en moins. Moi non plus je ne suis pas acheté, et si je reste anonyme, c'est que je ne souhaite passer ni pour un pro "True Moon" (car le livre mérite d'être retravaillé), ni pour un anti-Gilson (que je ne connais pas).
    Mais on ne peut pas dire "ce n'est pas grave", et jeter la pierre à l'autre camp sans se poser de vraies questions :
    1/ Pourquoi le livre fait-il parler de lui ?
    Parce qu'il a clairement un potentiel marchand exploitable : loup-garous, homosexualité, héros attachant.
    2/ Pourquoi le livre provoque-t-il tant de passions ?
    Majoritairement pour de mauvaises raisons : des luttes intestines et des personnes qui refusent de voir les faiblesses d'un ouvrage qu'elles ont édicté en winner de l'année 2013 sans se soucier de considération pour des valeurs aussi triviales que l'orthographe ou la grammaire. A la rigueur, si le débat portait sur l'histoire, David aurait réussi à créer un vrai livre polémique. Mais il porte sur la qualité d'écriture, ce qui est un tout autre débat, et un tout autre problème.
    3/ Qu'en pensent les professionnels ?
    En général, ils restent à l'écart de ce genre de débat, mais si j'en suis venu à m'intéresser à True Moon, c'est précisément à cause du battage fait par l'auteur autour de son livre. Comme tu les dis, on parle beaucoup sans rien dire, mais on parle quand même, et le livre de David est en train d'acquérir une mauvaise réputation. J'avoue que David sait assurer sa promotion : la vidéo présentant son livre, son interview vidéo, sa couverture qui rend bien, les photos des fans sur le site, le site lui même, clair et très lisible... Il y a un travail de promotion énorme, et David SAIT se vendre en tant qu'auteur. Le souci, c'est que le livre n'est pas abouti, et qu'au final, ce battage intensif risque de porter préjudice à son auteur. Il n'y a rien de pire pour détruire une réputation qu'un livre inachevé ou mal fichu (demandez à certains éditeurs disparus ce qu'ils en pensent, ou à certains autres qui ont choisi d'interrompre leurs séries phares en démontrant un manque de respect total vis-à-vis de leur lectorat).
    Donc, s'insurger contre les critiques négatives sur le livre, pourquoi pas ? Chaque oeuvre et chaque auteur possèdent leurs fans et leurs détracteurs. Mais dans ce cas précis, tout réduire à une bête lutte "inter-clans" est très réducteur. Il y a vraiment des points capitaux à corriger dans ce texte. Si je me base sur l'extrait dispo sur le site, je peux dire qu'il y a énormément de bouquins auto-édités mieux finis que cela. Cela pourrait passer pour un premier jet ou éventuellement pour un site de lecture gratuite. Mais à 17 euros le livre, on ne peut pas avaler la pilule. J'espère donc que, malgré ce battage, David s'entourera de correcteurs dignes de ce nom pour revoir la syntaxe et la construction de son ouvrage. Il a des idées, cela se ressent, mais il s'est lancé sur le marché un poil trop tôt à mon sens. Cela dit sans animosité ou sans jugement définitif.

    RépondreSupprimer
  6. Non mais y'a pas de soucis. Tout ça me soul un peu là. J'arrête tout et comme ça chose réglée. J'ai déjà d'ailleurs fermé mes pages Facebook.
    Je mettrai la suite à disposition pour ceux qui la veulent. J'avais pourtant tout renvoyer en correction pour revoir justement ces points. Mais je viens de voir tout ça et je n'ai pas envie de me fatiguer plus. Affaire conclus, on entendra plus parler de moi. Bonne continuation pour votre blog prometteur et espère que votre livre marchera, parce que oui, je continuais de vous suivre avec autant de pas son qu'avant, même si je disais rien. Et je pense me procurer le livre, car c'est pour une bonne cause.
    Mais avec tout ça, l'aventure s'arrêtera la pour moi.
    Je remercie Carole pour m'avoir aidé auparavant. Aussi Fred pour avoir écrit à quatre mains avec lui ( ce fut quand même une belle expérience ).
    Je vous remercie de votre honnêteté, mais ça ne sert plus à rien.
    Bonne continuation et bonne chance pour la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour David,
      J’ai eu un petit sourire, car déjà entendu et vu plusieurs fois ton premier paragraphe.
      Donc je vais te rappeler ce que je t’avais déjà dit maintes fois : "Tu ne peux pas arrêter, l’écriture est en toi ! Par contre, elle demande encore plus d’efforts donc de travail, simplement. Jamais rien n’est facile. Je ne m’inquiète pas pour toi, car je sais que tu en es capable et que tu peux y arriver, si tu le veux."
      Je te remercie mais tiens à éviter toute confusion, ce n’est en aucun cas "notre livre" mais un recueil collectif de vingt-trois jeunes auteurs ayant renoncé à leur droit au profit d’une association pour le cancer du sein, donc absolument pas propre à deux personnes. En effet, c’est pour une très belle cause qui me tient à cœur, comme toutes les personnes qui y ont participé.
      Je trouve très important que tu sois entouré de fans, car ils te permettent d’avancer. Cependant, il y a fans et fanatiques, la barrière est fragile et leur objectivité pas forcément la même…
      Tu connais déjà mon point de vue sur ton livre, je n’ai pas à m’étaler en profondeur ici ou ailleurs. A part que c’est une bonne histoire à fort potentiel, dommage qu’il ne soit pas retravaillé à sa juste valeur. Il n’est jamais trop tard, cela ne dépend que de toi et de personne d’autre.
      Je te souhaite également une bonne continuation.

      Supprimer
  7. Bonsoir,

    Je me permets d'intervenir dans les commentaires. Car jusque là, je ne disais rien, je préférais garder ma neutralité.
    On va faire un rapide récapitulatif. La chronique n'est pas de moi (Fred), mais de MiKaz. Il a son avis, Satrape le sien et moi le mien. J'ai aidé MiKaz a "rédiger" sa chronique, il l'a dit lui-même c'était sa première. Il savait ce qu'il voulait dire, la forme qu'il voulait lui donner. Alors certes elle semble brutale, mais elle est construite : il donne son avis sur le livre et explique le pourquoi de cet avis. MiKaz a donné son point de vue et il le défend, c'est dans son droit, me semble-t-il. Je peux comprendre qu'on soit choqué par ses réactions, car il est assez sarcastique.

    > Alors pour répondre au premier commentaire anonyme : Il n'y a aucune vengeance mal placée, puisque dans l'équipe du blog, les 2 personnes qui connaissent David ne sont pas intervenues. Je ne vais pas épiloguer avec ce commentaire, je pense que MiKaz y a répondu longuement.

    > Pour le 2ème anonyme : Pas d'explications à donner. Je suis d'accord avec toi, David sait ce vendre, et David je te dis bravo pour toute l'énergie que tu y mets.

    > Fabien : 2 personnes du blog ont travaillé avec David, Satrape et moi-même (Fred (oui je reprécise)). Mais nous sommes au sein de l'équipe 3 personnes différentes. Satrape n'est pas intervenue dans la rédaction de la chronique, elle l'a dit elle-même, je ne l'ai pas fait non plus, j'ai fait un travail de relecture. Le crossover a été annulé pour des raisons qui me sont propres et qui ne regardent que David et moi.
    Si la chronique t'a fait rire aux détriments de son rédacteur, très bien. le rire est toujours bon pour la santé.

    > David :
    Je crois déjà que je vais t'en coller une directe. C'est quoi ce 1er paragraphe ? Tu me l'as déjà sorti plusieurs fois… et NON tu ne vas pas arrêter l'écriture. Tu sais raconter des histoires, ce n'est pas parfait, mais tu sais le faire. Mais il y a du travail et beaucoup d'effort à fournir. Ton histoire est bien, le fond surtout. Tu sais créer des ambiances, tu sais faire que les lecteurs aient l'envie de tourner la page… Mais je ne vais pas te passer de la pommade, je ne suis pas là pour çà !
    Alors, reprends ta première saison avant de sortir la 2. L'histoire est dans l'air du temps, le public est demandeur de ce genre d'histoire, ça pas de souci, True Moon a du potentiel. Toutefois, retravaille en profondeur, formulations, orthographe. Revoit la vitesse de traitement de pleins d'évènements, tout va trop vite.

    Tu as de l'énergie c'est vrai, mais tu la concentres essentiellement sur la communication. Disons que là tu as 95% de ton énergie qui est sur la comm', rabaisse de pourcentage à 30/40 % et le reste tu l'utilises pour bosser ton texte. Je ne veux pas t'entendre dire, ou te voir, fermer ta page, ton site, que tu arrêtes l'écriture ou quoi que ce soit. Tu vas te sortir les doigts du… et bosser le texte. Alors oui, je sais que c'est compliqué, que c'est long… c'est très dur, j'en sais quelque chose puisque c'est ce que je fais sur Croc-Circle.

    Je ne reviendrai pas sur le livre, le recueil, car Satrape l'a très bien expliqué.

    Alors bonne continuation à toi,

    RépondreSupprimer
  8. je doit dire que pour ma part true moon est une magnifique histoire mais comme beaucoup l on dit et ce ne st pas vraiment une critique elle a besoin d'une bonne correction et ce ne st pas la peine de fermer un blog ou autre juste pour sa il faut juste savoir se construire avec les bonnes critiques certes mais pas que! les mauvaise sont aussi la pour te faire avancé ne les renies pas... effectivement il y a beaucoup plus de temps passer a faire de la com qu a retravailler les fond du texte et si celui ci l était l histoire et ton livre n'en seraient que mieux !

    RépondreSupprimer